Retours sur la mobilisation à Pau, contre le sommet du pétrole offshore

Notre camarade Maxime d’ATTAC France, présent à Pau nous a régulièrement tenus informés. Ci-après les dernières nouvelles. Maxime a été très investi dans les actions citoyennes en marge de la COP21. Ses ouvrages sont une source importante d’information. Ce sommet était la venue annuelle du MCE Deepwater Development, MCEDD, ​dont le thème cette année était « gérer le ralentissement par des réductions de coûts ; collaborons pour générer des profits » ! Prémonitoire… 450 militants ont collaboré pour le plus grand profit de la planète.

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Cet article d’Agnes Sinaï, paru dans ©  ActuEnvir du 6 avril 2016, présente une face de la transition énergétique. Lors de sa lecture il convient de garder à l’esprit la forte volonté des majors de l’énergie mondiale de conserver dans le temps la main mise sur les énergies renouvelables (EnR) à l’échelle industrielle. Aussi la hiérarchisation des priorités de ces multinationales ; d’abord épuiser les ressources carbonées tant qu’elles sont rentables avant de « vendre » dans un avenir distant et à fort profit des systèmes labellisés « renouvelables » et ce quels qu’en soient les impacts sur les peuples et la biosphère. La sobriété énergétique et les énergies de transition à taille humaine demeurent bien les premiers actes urgents à mettre en pratique à tous les niveaux ; l’individu, les collectivités et les états-nations. Parmi ces dernières énergies, l’éolien terrestre au sein d’un habitat dense et de qualité peut il avoir la place promue par cette parution ?
Comme concluait Philippe Meyer dans sa chronique matinale sur France Inter dans les années 90 ; « Nous vivons une époque moderne, le progrès fait rage« …

Continuer la lecture

Publié le par AlainR | Commentaires fermés

Blocage du sommet offshore 2016 à Pau

A l’occasion de l’importante mobilisation post-COP21 (actions de désobéissance, blocage, rassemblement et manifestation) qui se tient à Pau contre la tenue d’un sommet international du pétrole offshore accueilli par Total du 4 au 7 avril, les organisations impliquées ont co-publié deux tribunes dans la presse :

 


Bloquer l’industrie fossile, un impératif climatique (Médiapart)

Pour ne pas enterrer la COP 21, le sommet de Pau des compagnies gazières et pétrolières ne doit pas avoir lieu (Huffingtonpost)

Voir ici par exemple pour avoir une idée des actions de blocage menées.


Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Une étude révolutionnaire confirme le lien entre la fracturation hydro-chimique à grand volume et les séismes

Traduction de Maureen, 34, d’un article de Steve Horn (DeSmogBlogsource : Ecowatch du 30 mars 2016. Edité par AlainR pour GV.

Titre original : Groundbreaking Study Confirms Link Between Fracking and Earthquakes.

 

Dans cette étude publiée mardi 30 mars 2016 dans Seismological Research Letters, le lien entre la fracturation hydro-chimique à grand volume pour extraire du pétrole et du gaz et les séismes, a été démontré pour la première fois.

Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Situation du recours contre l’abrogation du permis de Montélimar

Dans l’affaire Total contre ministère de l’Ecologie… recours contre l’abrogation du permis de Montélimar, la ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Mme Ségolène Royal, a fait appel le 23 mars 2016 auprès de la Cour administrative d’appel de Versailles, contre le jugement n° 1200718 rendu par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise le 28 janvier dernier.
Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Communiqué des collectifs réunis en coordination nationale

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Lyon, dimanche 03 avril 2016

Les collectifs opposés au pétrole et gaz de schiste et de couche se sont réunis les 2 et 3 avril à Lyon, Rhône, en coordination nationale. A cette occasion, cette dernière s’est élargie de militants provenant de Lacq. Cet ancien site majeur de l’exploitation du gaz en France connaît une réactivation avec de nouveaux permis d’exploration et de recherche d’hydrocarbures malgré l’impact sur la santé des riverains confirmé récemment.

Dans la continuité de la mobilisation de Barjac le 28 février dernier qui a rassemblé 15000 personnes, dont plus de 350 élus, les collectifs demandent à la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, Mme Ségolène Royal, de se mettre en cohérence avec ses propos sur la fin de l’attribution de permis d’exploration et de recherche d’hydrocarbures.

« C’est à la lumière de ces nouveaux choix, consolidés par la loi de transition énergétique, que le ministère met en place un système de refus de toute nouvelle demande d’autorisation de recherches d’hydrocarbures conventionnels. »

- Ségolène Royal, interrogée à l’Assemblée nationale par le député socialiste Yves Blein le mardi 12 janvier.

Les collectifs demandent donc à la Ministre de rejeter toutes les demandes, renouvellements, mutations, prolongations et prorogations des permis d’hydrocarbures liquides ou gazeux.

Parallèlement en Lorraine, les forages se multiplient, l’entreprise La Française de l’Énergie parle déjà d’exploitation pour 2018 alors que la population montre son opposition et s’organise en collectif. Une grande mobilisation se prépare dans les prochains mois.

D’ores et déjà, les collectifs soutiennent et appellent à participer au blocage du sommet du pétrole et gaz offshore qu’organise Total à Pau du 5 au 7 avril.

Face à l’urgence climatique, l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures extrêmes en France et ailleurs implique de construire une nouvelle organisation de société sobre en énergie hors du mythe de la croissance, fût-elle « verte ».

Contacts :

Régions Nord – Bassin Parisien – Lorraine
Christine Poilly : 06 21 68 30 87

Région Sud
Sébastien Espagne : 06 32 38 06 83

Publié dans Communiqués, Non classé | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

Contamination avérée de l’eau à Dimock, Pennsylvanie

Traduction par Maureen, 34 de l’article du 10 mars 2016 d’Ecowatch .

Jury Awards Two Dimock Couples $ 4.2 Million After Finding Cabot Oil & Gas Negligent in Fracking Contamination Case.
By Stefanie Spear.

Après avoir jugé que la compagnie Cabot Oil & Gas  a été négligente dans une affaire de contamination par le fracking, les jurés accordent $4,2 millions à deux couples de Dimock.
Dans un tribunal fédéral, les jurés ont aujourd’hui accordé 4,2 millions de dollars à deux couples de  la commune de Dimock après avoir jugé que la compagnie Cabot Oil & Gas a été responsable de la contamination de leur eau de puits.
Le procès fédéral –Scott Ely et al. contre Cabot Oil & Gas Corporation et al.– opposait Scott Ely et Monica Marta Ely ainsi que Ray et Victoria Hubert à la Cabot Oil & Gas Corp. qu’ils accusaient d’avoir contaminé leur ressource en eau pendant des opérations de fracking qui ont eu lieu près de chez eux.
Cette décision, faisant suite à un procès qui a duré 14 jours et des délibérations qui ont duré 8 heures et demie sur deux jours, constitue une grande victoire pour les familles.
Mark Ruffalo, porte-parole de l’association Americans Against Fracking, dit : « Aujourd’hui, nous félicitons les familles Ely et Hubert qui ont gagné, dans un tribunal fédéral, contre Cabot Oil & Gas qui a empoisonné leur eau lors d’opérations de forage et de fracking. Les forages et le fracking sont en train de contaminer l’eau dans toute la Pennsylvanie et partout aux USA et il est maintenant temps que le Gouverneur Wolf reconnaisse les dégâts infligés à l’eau et à la santé publique en Pennsylvanie. Il est temps aussi que le Président Obama laisse l’EPA faire son travail en enquêtant sur des milliers de plaintes dans tout le pays concernant la pollution des ressources en eau potable  et des atteintes à la santé du peuple américain à cause des forages et du fracking. Dans ce tribunal, les jurés ont accepté que les forages et le fracking ont causé la contamination des nappes phréatiques, et ce n’est que le début. »
L’affaire de Dimock remonte à 2009, année où 44 plaignants ont engagé des poursuites contre la compagnie. A la fin des cinq années suivant le début de l’affaire, il ne restait plus que les Ely et les Hubert, la majorité des autres plaignants ayant accepté un arrangement financier avec la compagnie.
Les jurés ont accordé $2,6 millions aux Ely et $50 000 à chacun de leurs trois enfants. Ils ont accordé $1,4 millions aux Hubert et $50 000 à un autre membre de la famille.
Sandra Steingraber, Docteur es Sclences, conseillère scientifique de l’association Americans Against Fracking, a déclaré à Ecowatch :
« $4,2 millions ne redonneront pas de l’eau de puits potable aux familles de Dimock, Pennsylvanie , qui attendent depuis longtemps (ce jugement). Aucune somme d’argent ne peut le faire. Une fois que la nappe est contaminée, elle est polluée à jamais. Mais cette importante décision des jurés a pour effet de dissiper le mirage d’omnipotence derrière lequel Cabot et les autres compagnies de gaz se cachent pour opérer. Le fracking empoisonne l’eau. Voilà ce que révèle la science. Les frackeurs auront à en répondre. Voilà ce que signifie cette décision du tribunal. »
Un rapport NPR de StateImpact, fait avant le procès, a révélé que la compagnie Cabot Oil & Gas s’était déjà rendue coupable de plus de 130 violations concernant les forages aux puits de Dimock, et soutenait pourtant que le méthane qui migrait dans l’eau de Dimock était un phénomène naturel. Actuellement, on interdit à la compagnie de forer dans une zone de Dimock de 14 kms environ, mais la compagnie essaie de faire lever l’interdiction.
Selon Associated Press, lors d’une enquête par les services de l’état , on a trouvé que Cabot avait laissé passer du gaz dans les nappes phréatiques de la région,  contaminant au moins 18 puits domestiques.
D’après l’AP, Cabot n’a pas fait de commentaire immédiat jeudi, mais avait l’intention de faire une déclaration à propos du verdict.
Le Times-Tribune de Scranton a rapporté que Leslie Lewis, l’avocat des familles, a déclaré lors des derniers arguments mercredi : « Il est très important que … les tribunaux soient un sanctuaire où les gens peuvent venir rechercher la justice quand une compagnie comme Cabot fait du tort à des familles de Pennsylvanie. »

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Festival le souffle du rêve – Convergence citoyenne pour la transition energetique

Festival le souffle du rêve – Convergence citoyenne pour la transition energetique.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Energie ; la crise fera t-elle accepter le « gaz de schiste » en France ? Le changement… c’est la fuite en avant !

See on Scoop.itEnergies Pérennes


Lors de la conférence de presse (¤) à l’issue du Sommet européen du 22 mai 2013 le Président Hollande a bien réaffirmé l’actuelle « inacceptabilité » de la fracturation hydro-chimique et donc de tout…


See on 22septembresud.org

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Gaz: La fracturation hydraulique sans intérêt p…

See on Scoop.itEnergies Pérennes


BERLIN – L’exploitation de gaz de schiste par fracturation hydraulique serait sans intérêt pour l’heure en Allemagne, ont estimé vendredi les experts sur les questions d’environnement qui conseillent le gouvernement.


AlainR‘s insight:

Les allemands avec nous !


See on www.scoop.it

Publié dans Non classé | Commentaires fermés