Glossaire et abréviations

En évolution constante, 17 août 2017

Compilations de sources par ordre alphabétique, sauf erreurs ! Les entrées commencent par une majuscule. Les termes anglais sont signalés par «,an».
Voir sur Légifrance  Vocabulaire du pétrole et du gaz ; liste de termes, expressions et définitions adoptés, JO du 3 avril 2014

Adsorption : liaison chimique d’une partie de l’hydrocarbure aux molécules minérales
Amont : activités de production pétrolière ; production, transport, raffinage et distribution
Aquifère : formation géologique perméable contenant une nappe d’eau souterraine mobile, susceptible d’être exploitée (eau potable, irrigation, géothermie)
AN : Assemblée nationale
Argiles : roche sédimentaire à très faible granulométrie, plastique, déformable, lorsqu’elle est hydratée
Aval : activités de prospection (recherche ou exploration) pétrolière
Bentonite : argile naturelle utilisée mélangée avec de l’eau comme base des boues de forage
BEPH : Bureau exploration production des hydrocarbures, voir BRESS
BMI : Bulletin mensuel d’information du BEPH
BRESS : Bureau des ressources minérales énergétiques du sous-sol
BTU : British Thermal Unit, an ; Unité d’énergie définie par la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d’une livre anglaise d’eau d’un degré Fahrenheit à la pression constante d’une atmosphère. C’est l’unité communément utilisée pour mesurer le pouvoir énergétique d’un gaz. 1 million de Btu, MBtu, équivalent à environ 27.8 m3 de gaz naturel
Capillarité : Phénomène physique s’expliquant par la remontée malgré la gravité, d’un liquide le long d’une fine paroi, elle est due aux tensions superficielles
Casing, an : tube métallique cimenté le long d’un forage afin d’isoler et protéger les formations géologiques, voir tubage
Completion, an : complétion ; l’ensemble des opérations qui permettent la mise en service du puits, que ce soit en production, en injection ou en observation. Le compléteur en est responsable et y travaille avec le foreur
COT : Carbone organique total, pourcentage de carbone organique dans une roche indiquant sa rentabilité commerciale
Darcy : Unité de mesure de l’écoulement d’un fluide dans une roche poreuse ; la perméabilité d’un corps se mesure en Darcy ou fractions de Darcy
DE : Direction de l’énergie
Désorption : rupture de la liaison chimique d’une partie de l’hydrocarbure aux molécules minérales
DGALN : Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature
DGEC : Direction générale de l’énergie et du climat
DGPR : Direction générale de la prévention des risques
Diagraphie : tout enregistrement continu des variations, en fonction de la profondeur, d’une caractéristique donnée des formations traversées par un sondage
DREAL : Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. Anciennement DRIRE
DRIRE : Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement. Maintenant DREAL
Effluents : fluides restitués par le forage après une opération de FHC
EOR : Enhanced oil recovery, an : récupération assistée des hydrocarbures ; moyens mécaniques ou bio-chimiques permettant de récupérer le plus de fluides ou de gaz normalement piégés dans la matrice rocheuse ou le réservoir
E&P : Exploration et production
Event : orifice de dégazage placé au point haut d’un réservoir, d’une tour, d’une tuyauterie
FH : Fracturation hydraulique, voir FHC
FHC : Fracturation hydrochimique ; opération qui consiste en l’injection sous forte pression d’un fluide (mélange d’eau, de sable ou de proppant et d’additifs chimiques) dans une roche peu perméable afin d’élargir et prolonger les fissures naturelles d’une formation géologique, ou à en créer de nouvelles. Ceci assure un meilleur drainage du réservoir à exploiter. Les fluides contient notamment de nombreux produits chimiques ayant différentes fonctions. Voir les pages Technique
Forage : opérations consistant à percer les couches successives du sous-sol grâce à une machine adaptée, foreuse, rig ou derrick
Forage horizontal : forage d’exploitation dont l’angle de déviation (pendage) atteint 90°. Il permet de réaliser un puits traversant la formation géologique sur une grande distance
Géophone : capteur de vibrations qui les transmet sous forme d’un signal électrique à un sismographe afin de déceler les bruits provenant du sol
GES : gaz à effet de serre ; gaz qui absorbent une partie du rayonnement infrarouge émis par la surface de la terre en le réémettant en partie vers l’espace et en partie vers la terre, ce qui augmente la température au sol et donc de l’atmosphère, voir CO2, méthane, etc.
HRM : Hydrocarbures de roche mère ;
Hydrocarbures : composés hydrocarbonés ; Hydrogène + Carbone, pouvant être d’origine  thermogénique ; fossiles ou biogénique ; produit par la décomposition actuelle de matière organique
Kérogène : matière organique décomposée produisant les combustibles fossiles
Offshore : l’exploration, un forage, la production d’un gisement d’hydrocarbures au large des côtes par opposition à onshore
Onshore, an : l’exploration, un forage, la production d’un gisement d’hydrocarbures au large des côtes par opposition à offshore
Perméabilité : mesure de l’interconnexion entre les pores de la roche, permettant l’écoulement d’un fluide d’un pore à l’autre, unité de mesure ; le Darcy, va de pair avec la porosité
Porosité : volume de vide propre à une roche, les espaces entre les grains qui la constituent, ces vides sont microscopiques pour l’immense majorité des roches. Plus le grain de la roche est fin, plus les pores sont minuscules et plus la porosité est faible, va de pair avec la perméabilité
Proppant, an : agent de soutènement contenu dans le fluide de fracturation et permettant de maintenir ouvert le réseau de fissures artificiellement créé lors d’une fracturation hydrochimique
R&E : Recherche et exploitation
RM : Roche-mère ; couche géologique riche en matières organiques ayant généré des hydrocarbures qui ont pu soit être expulsés et avoir rejoint des roches poreuses et perméables, appelées réservoirs soit être restés prisonniers de cette roche-mère, de porosité et de perméabilité extrêmement faible
Roche métamorphique : roche, qui sous l’action de la température et de la pression, a subi une transformation minéralogique
Roche sédimentaire : roche formée par l’accumulation de sédiments débris coquilliers, squelettes d’animaux, etc.
Schiste : roche métamorphique se débitant en feuillets
Segment de fracturation ou étage de fracturation : opération d’injection de fluide sous pression à une position donnée dans le forage horizontal
Sismique (vibration) : ensemble de procédés consistant à émettre des signaux (explosions, vibrations, etc.) à la surface du sol et à étudier, la propagation, la réfraction, la réflexion des ondes qui en résultent. Vers des renseignements sur la structure et la nature des roches en profondeur de la zone observée
Surfactant, an : détergent qui modifie la tension superficielle entre deux surfaces (minérale et aqueuse) afin de faciliter la désorption des hydrocarbures
Taux de retour énergétique : le ratio d’énergie utilisable acquise à partir d’une source donnée d’énergie, rapportée à la quantité d’énergie dépensée pour obtenir cette énergie. Quand il est inférieur ou égal à 1, cette source d’énergie ne peut plus être considérée comme une source d’énergie primaire
Tensio-actif : voir surfactant
TOC : voir COT
TRE : voir taux de retour énergétique
Tubage : cylindres en acier descendus comme les tiges de forage par segments vissés les uns aux autres. Chaque tubage, une fois posé, est cimenté aux formations rocheuses sur toute sa longueur afin d’en assurer la stabilité
Viscosité : résistance qu’oppose un fluide au glissement de ses molécules les unes par rapport aux autres et donc à son déplacement. Lorsque la viscosité augmente, la capacité du fluide à s’écouler diminue

 

Les commentaires sont fermés.