Lettre d’information d’Astrid du 19/10/2011

1 – Communiqué du collectif BASTA! GAZ d’Alès qui n’espère plus rien de Monsieur ROUSTAN et fait appel à la mobilisation citoyenne
qui n’a plus que sa vigilance et son esprit de résistance pour lutter dans les prochaines semaines lors de l’arrivée des premières machines d’exploration. Monsieur ROUSTAN a laissé seuls ses citoyens affronter les compagnies pétrolières, les abandonnant dans la défense de leurs Cévennes.
Pour plus de détails, consultez notre communiqué en pièce jointe.
Contact collectif */Basta!Gaz Alès/* :
Sébastien ESPAGNE 06-32-38-06-83
Sandrine Bernabé 06-12-34-20-53

2 -  Communiqué ATTAC-FRANCE : Gaz et huiles de schiste : le gouvernement ne pourra pas abroger le besoin d’une véritable transition énergétique
Le dimanche 23 Octobre, à Barjac (Gard) et la Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), les collectifs citoyens contre les gaz et huiles de schiste appellent à se mobiliser pour obtenir l’abrogation de tous les permis d’exploration des gaz et huiles de schiste déjà délivrés, et exiger une véritable transition énergétique.
http://www.france.attac.org/articles/gaz-et-huiles-de-schiste-le-gouvernement-ne-pourra-pas-abroger-le-besoin-dune-veritable

3 – Communes concernées par le permis de Nimes :
Poulx, Cabrières, Lédenon, Sernhac, Fournès, Montfrin, Meynes, Bezouce, St Gervasy, Jonquières, Redessan, Marguerittes,
Manduel, Rodilhan, Beaucaire, Bouillargues, Bellegarde, Garons, St Gilles, Générac, Beauvoisin, Vauvert, Le Cailar, St Laurent
d’Aigouze, Codognan, Vergèze, Vestric et Candiac, Aubord, Milhaud et Nîmes.

Extrait de Lettre Refus Gaz & Huile de Schiste n° 116

1/ Cyberaction N° 437 : Gaz de schiste, abrogation de TOUS les permis

La loi du 13 juillet 2011, pêche par manque de précision. Est‐ce l’hydrocarbure dont on tente l’extraction ou la roche mère qui comprend cet hydrocarbure qui doit faire l’objet d’une définition, tout sachant que certaines existent déjà ? Plus on précise la technique, plus on s’enferme dans le texte.

Les pétroliers peuvent commencer par du conventionnel puis procéder avec d’autres techniques que la fracturation hydraulique, en injectant de l’eau et des produits chimiques (exemple : Bassin d’Alès ou Mouvoil qui effectue des forages conventionnels, avec fracturation hydraulique, qui pourraient devenir, contrairement à ce qu’affirme la société, non conventionnel).

Si une autre technique d’exploration et d’exploitation apparaît, la loi du 13 juillet deviendra obsolète. Pour être en accord avec la rédaction du projet de loi, nous exigeons l’abrogation de tous les permis mentionnant « des techniques de fracturation ou fissuration de la roche et/ou qui porteraient atteinte à son intégrité».

Nous vous proposons d’ interpeller une nouvelle fois députés et sénateurs.

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/gaz-schiste-abrogation-permis-381.html

 

3/ Rapports

Avec la liste des permis exclusifs de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux en cours de validité au 1er janvier 2011,  les rapports rendus par les titulaires sont disponibles/téléchargeables :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Mise-en-oeuvre-de-la-loi-2011-835.html

 

4/ Rapport sur le droit minier

Pour les grands lecteurs, voici le lien du rapport d’ Arnaud Gossement  372 pages sur l’articulation du droit minier et du droit de l’environnement qu’il a remis à Nathalie Kosciusko-Morizet

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_d_Arnaud_GOSSEMENT.pdf

http://www.energie2007.fr/actualites/fiche/3594/schiste_code_minier_nkm_rapport_gossement_droit_131011.html

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.