Ça c’est passé au mois d’août…


«Les écologistes restent une cible de choix pour leurs opposants. L’an passé, au moins 200 défenseurs de l’environnement, dans le monde, ont payé leur engagement de leur vie, rappelait l’association Global Witness mi-juillet.

Et cette année s’annonce d’ores et déjà comme un bon cru de l’«écolocide». Dernière victime en date: Wayne Lotter. Abattu le 16 août de plusieurs balles à Masaki, quartier huppé de Dar es-Salaam, la capitale économique de la Tanzanie, cet ancien ranger Sud-Africain s’est consacré à la lutte contre les braconniers en Afrique australe. Président de la Protected Area Management Solutions (PAMS), une fondation de protection de la nature d’origine californienne, l’ancien militaire estimait avoir contribué à faire saisir plus de 1.100 armes et assuré la protection de 40.000 éléphants et girafes. La PAMS finance aussi le fonctionnement de la NTSCIU, une unité de la police tanzanienne spécialisée dans la répression du braconnage.»

Ainsi commence la synthèse de ce mois de farniente publiée par Valéry Laramée de Tannenberg, le 21 août 2017 dans Le Journal de l’Environnement.
Têtes de chapitres :

500.000 passereaux ;
La révolution automobile allemande ;
Schulz, le pusillanime ;
Renouvelables moins chères que le thermique ;
L’ENEL à bride abattue ;
Les pistes du PNACC 2 ;
Démenti cinglant à Trump ;
Schwarzenegger en embuscade.

Lecture recommandée.

Cette entrée a été publiée dans Gouvernance Economie, Infos, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.