PPE, beaucoup de b… pour ?


Le débat public sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) lancé en mars 2018 et piloté par la Commission nationale du débat public (CNDP) vient de s’achever vendredi 29 juin 2018 au Palais d’Iéna en présence du ministre N. Hulot, sur un bilan… mitigé.

Dans La PPE: un débat brouillonné par l’Etat, publié le soir même du 29 juin 2018, le rédac chef du Journal de l’Environnement (JDLE), Valéry Laramée de Tannenberg, dresse un constat partagé par d’autres observateurs :
 » Le débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a pris fin cette semaine. La CPDP organisait, ce vendredi 29 juin, un débriefing à chaud au Conseil économique, social et environnemental (Cese). L’occasion de rappeler quelques vérités »

Sur les hydrocarbures le même constat demeure ; seule la réduction drastique et urgente des multiples usages des énergies issues de la combustion de ressources fossiles peut permettre de réussir la transition énergétique et donc d’enrayer le dérèglement climatique.
Le hic c’est l’addiction au déplacement facile qui a raccourci les distances et maillé notre existence, un jour ici l’autre là… Oui, mais à quel prix ? La présence du moteur thermique dans tous les segments de la vie économique jusqu’au plus profond des endroits reculés est durablement établie ! Comment remplacer efficacement le moteur hors bord pour la pêche côtière et fluviale de subsistance ? La petite motoculture pour les cultures vivrières locales ? Les pompes pour le soutirage de l’eau phréatique ? etc.
La croissance du transport aérien tirant celle de l’économie mondiale vers toujours plus de consommation et de consumérisme, le rapport vertueux aux fossiles des grands acteurs globalisés au poids déterminant ne s’inverse donc pas. Reste les choix individuels… qui ne nous libèrent pourtant pas des influences subies de part les choix des décideurs. A tout le moins notre conscience est en accord avec nos valeurs.
Comme le faisait dire au regretté Patrick Edlinger, le journaliste et confident du « Blond », Jean-Michel Asselin « Et si être libre c’était ne faire que passer… ».

 

Les pages officielles Programmations pluriannuelles de l’énergie (PPE)

Revue de presse non exhaustive

.

Le débat public sur l’énergie a produit des conclusions utiles… à condition que le gouvernement les entende. Émilie Massemin, Reporterre, 30 juin 2018.
Vendredi s’est achevé le débat public sur la politique énergétique de la France. Les premiers résultats plaident pour un développement plus rapide des énergies renouvelables, un rééquilibrage du mix électrique et une transition énergétique plus juste. Reste à savoir si cet avis sera pris en compte, car le brouillon de la PPE sera dévoilé avant le rapport de synthèse du débat public.

Programmation pluriannuelle de l’énergie : un débat de trois mois pour rien ? Concepcion Alvarez, Novethic, 29 juin 2018.
Le débat public sur le feuille de route énergétique française touche à sa fin ce week-end. L’heure est au bilan mais aussi aux inquiétudes alors qu’une première version du texte est attendue pour la mi-juillet… alors que les débats de ces trois derniers mois n’auront pas encore été restitués de façon formelle.

« Le Parlement doit être en première ligne pour définir la politique énergétique ». Tribune Collectif d’auteurs, Le Monde, 27 juin 2018.
Cent députés de la République en marche, parmi lesquels Jean-Charles Colas-Roy, Anthony Cellier, Barbara Pompili et Roland Lescure, estiment que la programmation pluriannuelle de l’énergie doit faire l’objet d’un rendez-vous législatif régulier et non d’un décret gouvernemental.

Programmation de l’énergie et place du nucléaire : un débat public pour la forme ? Pierre Le Hir, Le Monde, 26 juin 2018.
L’équilibre entre les renouvelables et l’atome est au cœur du projet que le gouvernement doit présenter courant juillet.

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Climat, Gouvernance Economie, Législatif et réglementaire, Sobriété, Transition, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.