Claracq ; les méthodes de voyou du sous-traitant « sismique » d’Investaq !


6 août 2018, «Au moins deux plaintes sont déposées à l’encontre de la société Investaq Énergie après que celle-ci s’est introduite sur les terres d’habitants de Garos, sans autorisation préalable…»

Mise à jour

le 8 août 2018

Recherche d’hydrocarbures à Garos (64) : Investaq fait son mea-culpa – Cédric Pueyo, Sud Ouest, 8 août 2018
Après le dépôt de deux plaintes pour violation de la propriété privée à Garos, Investaq et ses sous-traitants reconnaissent des erreurs dans la pose de capteurs sismiques.
« Effectivement, une erreur a été commise. Je vais demander aux agents que cela ne se reproduise pas », certifie Christian Sage, directeur exécutif d’Investaq Énergie. Des excuses qui font suite au dépôt de deux plaintes, lundi matin et hier après-midi, par deux habitants de Garos pour « violation de la propriété privée ». Ils reprochent à la société Gallego Technic Geophysics, un des sous-traitants d’InvestaqVoir l’édition papier en pied d’article.

Garos (64): Investaq et Gallego s’affairent à la pose de capteurs sismiques – Sud Ouest, 8 août 2018
Depuis la semaine dernière, la société Gallego Technic Geophysics installe des géophones (capteurs sismiques) sur 14 communes du Nord-Béarn dont Garos. 4 000 capteurs destinés à sonder les sols seront installés dans les prochaines semaines. Quelques fois, cela a été fait sans l’accord des propriétaires. Les sociétés Investaq et Gallego s’en sont excusées ce mardi après-midi. Des lettres d’excuses auraient également été envoyées. Le point sur les premières installations en images.

Commentaire
Le plus évident n’aurait-il pas été de respecter strictement le permittage ?

Positionnement de Pierre Gallego sur le gaz de schiste

Pierre Gallego : « L’exploitation du gaz de schiste n’est pas un danger pour l’environnement » – Enquête & Débat, 14 juillet 2013, rapporté par AgoraVox

 

Article originel du 6 août 2018

Dans Recherche d’hydrocarbures à Garos (64) : l’entreprise Investaq sonde le sol sans l’accord des habitants, Cédric Pueyo de Sud Ouest rapporte le 6 août 2018, le forcing d’Investaq. Exceptionnellement ci-après l’in extenso de cet article.

Ces pratiques sont récurrentes et témoignent de l’assurance de l’opérateur du permis face à la légitime opposition.  Position de force certainement confortée par les soutiens «institutionnels» du titulaire. Nous dénonçons ici à nouveau dans le contexte mondial, dont l’actuelle canicule est un des effets rappelé encore ce matin par Nicolas Hulot, l’irresponsabilité de certains élus locaux et de leurs appuis dans la poursuite des activités de recherches d’hydrocarbures en Nord Béarn. Et nous renouvelons tout notre soutien à nos camarades béarnais.

« Sud Ouest » a appris ce lundi qu’une plainte avait été déposée à l’encontre de la société Investaq Énergie pour violation de la propriété privée à Garos. »Ils sont passés sous le fil barbelé et ont déposé leurs géophones pour récolter des données sur les sols. On en a retrouvé quatre dans le champ », décrit désabusée la première plaignante.

Une deuxième plainte devrait être déposée ce mardi 7 août pour le même motif. Cette fois, l’individu indique que la société Investaq « s’est bien introduite sur ses terres à deux reprises depuis la fin juillet. Et ce malgré son refus préalable qu’ils le fassent ».

Pourtant le 28 juillet dernier, Christian Sage, directeur exécutif d’Investaq Énergie nous avait certifié « qu’aucun relevé ne se ferait sur des propriétés privées sans accord préalable des propriétaires ».

 

Aussi dans l’édition papier du 7 août

Le 8 août 2018
Investaq fait son mea-culpa – Cédric Pueyo, Sud Ouest, 8 août 2018
P_Claracq_InvestaqFaitSonMeaCulpa_SudOuest1_20180808
P_Claracq_InvestaqFaitSonMeaCulpa_SudOuest2_20180808

.

Cette entrée a été publiée dans Permis, Sismiques et forages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.